Anticiper et réduire les risques d’accidents routiers

Alors que l’accidentalité routière a augmenté à nouveau en 2017, les associations Prévention Routière et Attitude Prévention, Gfi Informatique, l’institut des actuaires et OpinionWay lancent un Nouvel observatoire des risques routiers et de la mobilité. Cet outil, qui s’appuie notamment sur les techniques du Big Data, a un intérêt préventif pour anticiper et réduire les risques d’accidents routiers.

Un Nouvel observatoire pour sauver des vies

Le Nouvel observatoire des risques routiers et de la mobilité regroupe 5 contributeurs d’horizons différents. Ces derniers se mobilisent pour un objectif commun : réduire le nombre de morts et de blessés sur les routes.

Les accidents de la route reposent généralement sur une combinaison de facteurs. C’est pourquoi le travail de recherche interroge les sources d’accidentologie, tout en prenant en compte les évolutions liées à la mobilité. Il analyse à la fois les données enregistrées (Big Data) grâce à un panel de conducteurs connectés à une application, et les données déclaratives d’un panel de 1 500 Français. Tous les 4 mois, le Nouvel observatoire dévoilera les résultats de ses recherches, afin de trouver des pistes pour améliorer la sécurité routière. La première vague des résultats portera sur les automobilistes et sera annoncée en juin 2018. La démarche se veut collaborative et complémentaire des analyses déjà disponibles.

Quand nouvelle technologie et Big Data se rencontrent

Le Nouvel observatoire collecte grâce aux techniques du Big Data des informations sur les dépla­cements, les vitesses, les comportements, les horaires, la météo ou l’infrastructure. L’acquisition de ces données est également permise par l’application dédiée et réservée aux panélistes « Les Eclaireurs », qui étudiera les déplacements des usagers connectés, qu’ils soient piétons, cyclistes, motards ou conducteurs.

Ces informations sont traitées à l’aide d’algorithmes et croisées avec les données déclaratives. Ces dernières regroupent des éléments sur les habitudes de déplacements, les comportements sur la route, l’équipement et le type de véhicule conduit.

Recouper ces informations ouvre de nouvelles perspectives en matière de sécurité routière. En effet, le Nouvel observatoire pourra alors permettre de localiser des infrastructures problématiques, de détecter de nouveaux risques ou de cibler de manière plus précise des actions de sensibilisation (d’un point de vue géographique, sociologique…).

Télécharger le dossier de presse complet
 

3 QUESTIONS À Vincent Rouaix

Quel est votre apport dans le Nouvel Observatoire ?

L’innovation étant un moteur de la stratégie de Gfi Informatique, nous avons développé des expertises dans des secteurs technologiques de pointe comme la Cyber-
sécurité, l’IoT, les Smart Cities ou encore l’Industrie 4.0. Dans ce Nouvel observatoire, nous allons mettre à profit nos expertises en matière d’acquisition automatisée de données, de Big Data et d’intelligence artificielle en développant des algorithmes spécifiques qui permettront de collecter et de traiter des données aussi bien sur les comportements des conducteurs que sur l’état des infrastructures. Cette captation d’information s’effectue à partir d’un logiciel installé sur le smartphone des participants. Les données captées sont ensuite centralisées dans des bases Big Data puis analysées. Gfi Informatique a ainsi développé un algorithme permettant de vérifier qu’un conducteur a bien marqué l’arrêt à un panneau stop, et ce afin d’analyser l’efficience d’un dispositif routier et non de dénoncer une infraction     individuelle. Ce sont ces compétences en développement mobile, en acquisition de la donnée et en analytique que nous souhaitons mettre à profit du Nouvel observatoire.

En quoi ce Nouvel observatoire est-il intéressant pour votre organisation ?

Chez Gfi Informatique, nous sommes animés par la conviction que l’entreprise doit être un moteur de l’amélioration et du progrès de la société. C’est pourquoi nous avons décidé de nous engager pour la création de ce Nouvel observatoire afin de contribuer à apporter des solutions au problème social majeur qu’est la mortalité routière et d’œuvrer ainsi pour la sécurité de tous. Cet observatoire est également en accord avec notre stratégie d’innovation. Notre laboratoire prône l’Open Innovation que nous illustrons ici par notre collaboration avec OpinionWay, les associations Prévention Routière et Attitude Prévention, et l’Institut des Actuaires. Nos axes de recherches, et notamment l’acquisition de données, l’analytique et l’intelligence  artificielle au sein d’un environnement Big Data, démontrent que les technologies du numérique peuvent profiter à notre société en étant au service des causes les plus nobles.

De quelle manière  souhaitez-vous utiliser  les résultats  ?

Les résultats que nous obtenons nous permettent de concevoir le développement d’algorithmes dédiés à la mobilité citoyenne, enjeu central des Smart Cities. En collaborant avec OpinionWay, nous allons pouvoir aller plus loin encore. En nous appuyant sur notre expérience dans la collecte de données à partir de sources complexes (telles que les capteurs de mesures que nous concevons, de microphones ou caméras vidéo) et sur leur interprétation automatique permise par l’intelligence artificielle, nous créons de la donnée structurée plus facile à analyser. Grâce à l’expertise d’OpinionWay, nous allons obtenir un niveau d’analyse de données inégalé, qui servira aussi bien dans les domaines de la mobilité urbaine, de la santé que du retail.

Vincent Rouaix Président-directeur général Groupe Gfi Informatique

Le Nouvel observatoire des risques routiers et de la mobilité

Mots clésInnovationBiSmartCity

Partager